Azimuts, un journal en Palestine

2013

Installation-performance

The International School of Art of Palestine, Ramallah

Séries de dessins, photographie (1x1,5cm), vidéo (2min), textes imprimés, textes dits pré-enregistrés, textes écrits en direct vidéoprojetés, 20 min.

Capture d’écran 2021-09-27 à 10.34.23.png

toujours semblables car la situation des Palestiniens n’évolue pas et les questions d’espace du territoire qu’ils parcourent en tout sens et dont ils ne peuvent pas sortir étaient prépondérantes. Un journal porte de manière claire une scansion du temps tout en étant une mesure de surface.

Les différents objets qui constituent l’installation ont été construits et composés pour les relations qu’ils entretiennent entre eux. Les textes dits répètent un même motif et scandent des journées toutes semblables. Les images montrent des espaces peu habités, en devenir ou abandonnés. Ma présence est muette et mes actions fonctionnelles. Ainsi, j’appartiens à la fiction en train de se construire. Je peux aussi apparaitre comme le conteur du récit en train de se former. Lors de la séquence finale, ma présence se superpose à celle du personnage désigné par « Elle » dans les textes.

Capture d’écran 2021-09-26 à 19.08.24.png
Capture d’écran 2021-09-26 à 18.50.35.png
Capture d’écran 2021-09-26 à 18.50.23.png
Capture d’écran 2021-09-27 à 10.34.41.png