LE PSYCHOMANTIUM

Installation in-situ

Sculpture, dessins, vidéos, bande sonore

2012

"Le retour du même comme différent"


La sculpture au centre de la salle est le point central du dispositif. Elle représente le Palais des arts en modelé réduit. Il fait référence aux psychomantiums qui sont des salles aux murs recouverts de miroirs et qui permettent de rester en communication avec l'au-delà.

La répétition joue un rôle important. Répétition du son; deux voix dans le son, l'une rythmique, puisque mécanique, l'autre un chant, celui de l'air, du vent, et qui varie. Le son occupe tout l'espace du palais des arts. Les vidéos sont aussi des boucles répétées. La grande au mur est un panoramique 360°. 
Les deux vidéos proposent une sortie, une extériorité à la salle alors que le psychomantium est la salle en modèle réduit. Les miroirs la multiplie à l'infini. Au centre du psychomantium une sculpture à figé un mouvement de l'air. Un souffle à notre dimension ou à celle de Gulliver.

Le spectateur est prit dans un espace qui perturbe les notions de temporalité et d'échelle; un espace qui interroge notre dimension.
Les dessins portent la traces d'une humanité, ils ont été fait dans une respiration, un geste comme tentative d'échapper au gouffre du psychomantium.

 © 2012, PinkPong - Palais des Arts de Toulouse, vues de l'installation

Extrait d'une vidéo de l'installation - 2015

Pauline Bessières