Crépuscule

2012

Vidéo HD, 10 min

Un miroir à la dimension d’une porte est placé dans une forêt. Dans le miroir se reflète l’image d’un personnage, qui par un phénomène osmotique avec les éléments qui l’entourent, recouvre son corps de noir à mesure que la lumière solaire décline. Le temps du crépuscule, la dimension d’une porte désignent l’espace d’un franchissement. L’image du personnage et celle de la forêt disparaissent en même temps. Les bruits des animaux et du vent, les bruissements qui, dans le noir, permettent d’imaginer un autre espace.